Débats publics

transition-energetique-jpg

La transition énergétique est désormais omniprésente et s’invite dans toutes les communes quelle que soit leur taille. Les villages et villes moyennes de province ne sont en effet pas en reste. Elles ont compris les enjeux de ce tournant majeur de nos sociétés, à l’échelle planétaire : une baisse de la dépendance vis à vis du nucléaire, des économies d’énergie et de surcroît une meilleure qualité de vie. L’attrait pour

renouvelables-jpg

Les énergies renouvelables dites vertes ont atteint fin 2017 la barre symbolique des 10 millions de travailleurs au niveau mondial. Ce chiffre, très éloquent, mérite quelques commentaires… > Il inclut les emplois directs et indirects. > Il est dû principalement au poids de la Chine qui concentre à elle seule 43% des emplois planétaires de la filière. Cette suprématie chinoise sur les emplois se répartit entre les 2 secteurs :

entreprises-jpg

Tous les acteurs de l’économie n’ont pas la même maturité ou motivation quant à la manière d’appréhender les changements inhérents à la loi sur la transition énergétique. Une étude récente fait état de différents profils de sociétés ou d’acteurs économiques qui s’inscrivent plus ou moins profondément dans la démarche : > Les avant-gardistes qui agissent dans une optique d’image : les répondants ont exprimé ce choix dans 50% des cas,

co2-jpg

Si la baisse des gaz à effet de serre est une constante qui fait partie de la discipline inscrite dans les politiques des états européens, il n’en demeure pas moins qu’une hausse en France de + 3,2% n’a pu être évitée en 2017 malgré tous les efforts entrepris. Plusieurs facteurs conjoncturels sont venus perturber cet objectif ambitieux mais néanmoins non négociable : – L’inactivité de certaines centrales nucléaires pour cause

rt2012-jpg

La réglementation thermique 2012 (RT 2012) s’applique à la majorité des bâtiments neufs, afin que leur construction s’aligne sur les bâtiments de basse consommation (BBC) qui servent d’étalon de référence. Elle est héritée de la réglementation thermique lancée en 1974 qui a déjà permis de diviser par deux la consommation énergétique des bâtiments neufs. Le défi est désormais de diviser encore par 3 les dépenses énergétiques. Pour respecter les exigences

transition-energetique-jpg

La loi du 17 août 2015 sur la transition énergétique donne le ton des efforts à entreprendre en matière de gestion et politique énergétiques. Cette mutation va exiger une implication concertée de tous les acteurs du monde civil et économique ayant un impact sur notre empreinte carbone : état, sociétés du secteur privé, collectivités, associations, citoyens… Des objectifs clairs et formalisés Les principaux enjeux sont de réduire la facture énergétique