3 questions à la CNR (Compagnie Nationale du Rhône)

3 questions à la CNR (Compagnie Nationale du Rhône)

 

Quel est le niveau d’implication de CNR dans la loi sur la transition énergétique ?

À l’occasion de l’année de la COP21 en France, CNR a pris 9 engagements pour mieux contribuer au rayonnement de la France en tant que grande puissance écologique, en cohérence avec les objectifs de la loi sur la Transition énergétique pour la croissance verte et de la feuille de route établie par les pays du monde entier pour lutter contre le réchauffement climatique :

  1. Participer à la formation des « consommacteurs » de demain.
  2. Associer citoyens et collectivités à certains de nos projets ENR.
  3. Accentuer la concertation publique (territoires, associations…).
  4. Démultiplier notre stratégie RSE.
  5. Etre un laboratoire des énergies du futur.
  6. Atteindre 4 300 MW de capacité de production en 2020.
  7. Partager notre modèle en France et à l’international.
  8. Encourager la mobilité alternative : mobilité électrique, transport fluvial, ViaRhôna.
  9. Soutenir l’agriculture durable.

 

De quels spécificités et atouts régionaux bénéficie CNR pour contribuer à réaliser des économies énergétiques ?

CNR est le premier producteur français d’électricité certifiée d’origine 100 % renouvelable. Sa production provient d’un mix énergétique basé sur l’hydraulique, son premier métier, l’éolien et le photovoltaïque.

L’une des caractéristiques des sources d’énergie intermittente (hydraulique, éolienne et solaire) est qu’elles ne sont pas aisément prévisibles. Pour faire face à cette contrainte, CNR développe des méthodes et des outils innovants pour améliorer sans cesse ses capacités de prévision de production.

Cela lui permet d’optimiser la valorisation de son énergie sur les marchés et de satisfaire les besoins du réseau. Au siège de CNR à Lyon, l’ensemble des opérations stratégiques de la chaîne de valeur est regroupé au sein d’une plateforme unique, le Centre d’optimisation et de conduite de la production intermittente, pour établir des prévisions de production de haute qualité plusieurs jours à l’avance.

Depuis le 17 mai 2018, CNR expérimente également la vente d’électricité aux consommateurs, via la plateforme du fournisseur d’électricité 100% renouvelable ILEK, qui propose l’électricité renouvelable de CNR produite à partir de 3 centrales hydroélectriques du Rhône : Avignon, Beaucaire et Bollène.

 

Y-a-t-il des projets d’envergure à venir que vous pourriez évoquer, qui associent sauvegarde/patrimoine de l’eau et énergie ?

– CNR participe à la préservation de la biodiversité dans la gestion des 27 000 ha de son domaine concédé, où la faune et la flore du Rhône font l’objet d’actions privilégiées. CNR agit avec ses partenaires pour favoriser une utilisation plus économe de l’eau du Rhône et préserver la richesse écologique du fleuve.

– CNR enrichit la biodiversité par la réalisation de passes à poissons. Le 18 mai 2018 CNR a inauguré la nouvelle passe à poissons du barrage de Sauveterre, une réalisation partenariale en faveur de la restauration de l’axe de circulation des grands poissons migrateurs sur le fleuve Rhône.

– CNR mène un projet important d’aménagement du territoire : le chantier de réhabilitation des Vieux Rhône de Péage-de-Roussillon, Cornas,  Montélimar et Donzère-Mondragon. Menés par CNR en coordination avec les communes et de nombreux partenaires, ces chantiers de restauration des lônes et marges alluviales du Vieux Rhône visent à réactiver la dynamique du fleuve.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.