Vie pratique

Acheter local est-ce mieux pour la planète ?

Acheter local est plus qu’un phénomène de mode : c’est un mode de vie. Qu’il s’agisse de primeurs, de viande, du fromage, acheter et consommer des produits de la région entretient le circuit économique de proximité. Outre cette action solidaire, acheter local se traduit par la fréquentation d’un marché, d’une AMAP ou l’adhésion à un système de livraison de paniers de saison, qui fait aussi du bien à l’environnement. Découvrons ensemble les raisons qui réconcilient la filière alimentaire en circuit-court avec la planète.

Acheter local, c’est choisir la proximité

Les produits proposés par les professionnels subissent un trajet court du point de collecte ou de stockage au point final de distribution. L’empreinte environnementale est donc maîtrisée du fait d’une consommation de carburant moindre. En revanche, si le produit n’est pas naturellement disponible dans la région où l’on se trouve, il est préférable de renoncer à sa production. C’est le cas par exemple de 12000 tulipes importées du Kenya qui ne génèrent que 6 tonnes de CO2 alors qu’aux Pays Bas, cette culture occasionnerait 35 tonnes de CO2 du fait d’un climat peu propice.

Acheter local : priorité aux produits de saison

Finies les tomates cerise (souvent sans goût) qui nous font les yeux doux en hiver ! Certains producteurs sont spécialistes pour nous fournir des aliments qui n’auraient pas poussé naturellement sur notre sol à cette période. On sait que ces espèces sont dopées sur des cultures intensives (utilisant de l’eau à outrance, des serres en plastique chauffées et des engrais) pour satisfaire en masse les consommateurs finaux d’Europe.

Acheter local, c’est changer ses habitudes

Aller faire ses courses à pied et réduire sa consommation de viande (bœuf, mouton) contribuent davantage à limiter son impact sur les gaz à effet de serre. De plus, les gestes anodins du quotidien comme l’ajout du lait dans le café et le fonctionnement d’une bouilloire sont beaucoup plus polluants que tout le trajet du grain de café jusqu’à notre tasse. Enfin, le couvercle sur une casserole est primordial pour accélérer la cuisson et diminuer ainsi la quantité d’énergie utilisée.

À propos de l'auteur

Commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer