Combien ça coûte ?Réseaux et StockageVie pratique

Appareils en veille : combien pèsent-ils sur la facture d’électricité ?

Avant de partir en vacances, il est courant de débrancher tous les appareils du domicile pour ne pas consommer inutilement d‘électricité. Mais tout au long de l’année, ces équipements induisent une consommation électrique non-négligeable lorsqu’ils sont en veille. Les débrancher et les rebrancher chaque jour permet-il de réaliser de réelles économies d’énergie ?

Jusqu’à 10 % d’économies

Dans une maison ou un appartement, entre 15 et 50 appareils électriques et électroniques sont constamment branchés sur le courant du secteur. Aux traditionnels fours, réfrigérateurs et téléphones sont venus s’ajouter ces dernières années foule de nouveaux équipements électroniques : ordinateurs fixes, box internet/TV et autres objets connectés. Par souci pratique ou par simple paresse, il est fréquent de les laisser en veille lorsqu’on ne les utilise pas, la nuit ou en journée. Mais cette habitude se révèle coûteuse en consommation d’énergie, et donc aussi sur la facture d’électricité.

Depuis janvier 2017, une directrice européenne limite la puissance d’un certain nombre d’appareils à 0,5 watt en veille (contre 10 watts précédemment). Toutefois, ceux restant connectés à Internet ou à d’autres réseaux de données (imprimantes, assistants vocaux, etc.) fonctionnent en moyenne sur du 3 watts. Au total, la puissance cumulée de ces équipements en veille dépasserait souvent 50 watts, selon l’ADEME*. D’après son dernier guide « Réduire sa facture d’électricité », éteindre ses appareils électriques et électroniques permettrait encore de faire jusqu’à 10 % d’économies.

Pensez à débrancher les box

Même en veille, certains appareils sont particulièrement énergivores, comme les systèmes de climatisation/chauffage connectés, les assistants vocaux et surtout les box internet/TV. Branchées 24 h/24, ces dernières généreraient une consommation pouvant dépasser 200 kWh par an, soit autant qu’un lave-linge ou qu’un réfrigérateur… Éteindre ses box la nuit ou la journée pendant son absence peut donc engendrer quelques euros par mois d’économies. Idem pour les ordinateurs fixes, qui consommeraient jusqu’à 100 kWh par an, soit 50 à 80 % de plus qu’un ordinateur portable.

« Éteindre sa box, son wifi quand on n’est pas à la maison ou quand on dort, c’est aussi un geste auquel il faut penser aujourd’hui, encourage la navigatrice Isabelle Autissier, présidente de WWF France, dans sa chronique estivale sur Franceinfo. Si tout le monde éteignait ses appareils en veille, cela économiserait de l’énergie qui pourrait permettre d’alimenter l’équivalent de l’éclairage de ville comme Lyon et Nice réunies. » Pour faciliter l’extinction régulière des équipements, il est recommandé d’utiliser des multiprises pour mettre hors de tension plusieurs appareils en même temps. Au préalable, assurez-vous d’avoir éteint chacun d’eux individuellement pour ne pas les détériorer.

 

*Agence de l’environnement et de la maîtrise d’énergie

À propos de l'auteur

Camille Vandendriessche est rédacteur en chef et directeur de publication sur L’Energie en Questions. Journaliste indépendant dans la presse sportive, il écrit également depuis plus de trois ans sur la thématique de l’énergie. Diplômé d’écoles de journalisme en France et aux États-Unis, il décrypte l’actualité à travers des articles d’analyse et des sujets aux angles originaux.

Commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer