Le débat public sur la PPE (Programmation Pluriannuelle de l’énergie), kézaco ?

ppe-jpg

Dans le cadre de la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte (LTECV), la révision de la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) en cours doit intervenir, avant la fin de cette année 2018.

Son objectif sera de fixer les nouvelles priorités en matière d’énergie jusqu’en 2028, selon 2 périodes 2018-2023 et 2023-2028. La Commission nationale du débat public, composée de 7 membres indépendants, coordonnera le débat national qui sera ouvert.

En effet, les citoyens français seront invités entre mars et juin 2018 à participer en donnant leur avis ou en envoyant leurs questions ou leurs contributions.

Les quatre grands enjeux de la PPE

Comprendre : point d’avancement sur la transition énergétique et raisons des lenteurs ou blocages ?
Agir : poursuite des initiatives, arbitrages, devenir des territoires, préservation de l’environnement et impacts ?
Choisir : en fonction du niveau de consommation énergétique attendu, quelle diversification des sources d’énergie ?
Gouverner : quelles décisions, à quel rythme et surtout sous quel délai ?

La PPE comprend les volets suivants :

> La sécurité d’approvisionnement en énergie ;
> L’amélioration de l’efficacité énergétique et la réduction de la consommation d’énergie primaire, notamment fossile ;
> Le développement de l’exploitation des énergies renouvelables et de récupération ;
> Le développement équilibré des réseaux, du stockage, de la transformation des énergies et du pilotage de la demande d’énergie pour encourager la production locale, le développement des smarts grids et l’autonomie énergétique ;
> La stratégie de développement de la mobilité propre ;
> Le maintien du pouvoir d’achat des consommateurs et de la compétitivité des prix de l’énergie ;
> L’évaluation des besoins de compétences professionnelles dans le domaine de l’énergie et l’évolution en conséquence des formations.

On devine aisément qu’un point central de cette PPE sera de déterminer la part du nucléaire dans le mix énergétique des deux prochaines décennies…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.