Fact checking

Bientôt la fin des déchets plastiques en France ?

De plus en plus pointés du doigt, les déchets plastiques pourraient bientôt disparaître de notre quotidien. Peu après la publication du rapport de l’IPBES sur la biodiversité, Emmanuel Macron a rappelé l’objectif de la France de recycler 100 % du plastique d’ici 2025. Mais peut-on vraiment avoir confiance dans cet objectif très ambitieux ?

Les dangers du plastique sur la planète

Un million d’espèces animales et végétales menacées d’extinction, une déforestation qui affecte 75 % de la surface terrestre, 300 à 400 millions de tonnes de produits toxiques rejetés dans les eaux chaque année… Lundi 6 mai 2019, l’IPBES (plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur le biodiversité et les services écosystémiques) a publié un rapport alarmant sur les méfaits de la pollution humaine sur la planète. Parmi les principales causes de ces dégradations, le plastique ne pollue pas que les terres : depuis 1980, ses déchets ont été multipliés par dix dans les rivières, mers et océans… Et pour cause : c’est le troisième matériau le plus fabriqué après le ciment et l’acier. Sur les 8,3 milliards de tonnes de plastique produites à ce jour dans le monde, seules 9 % ont été recyclées. 12 % ont été incinérées et les 79 % restantes ont fini à l’état de déchet…

France : des objectifs irréalistes pour le recyclage du plastique ?

Chaque année, la production mondiale de plastique augmente d’environ 4 %. En France, elle a bondi de 7,8 % en 2017. L’Hexagone est l’un des plus mauvais élèves du continent européen avec un taux de recyclage de seulement 22,2 %, selon PlasticsEurope, contre près de 31 % pour la moyenne européenne. Difficile, voire impensable, dans ces conditions d’espérer atteindre l’objectif de 100 % de recyclage dans moins de six ans… Pour tenter d’y arriver, le gouvernement s’est toutefois doté de mesures visant à réduire la quantité de déchets. Le 21 février, Brune Poirson, secrétaire d’État à la Transition écologique et solidaire, a établi un Pacte national sur les emballages plastiques avec WWFrance et la Fondation Tara Expéditions. Plusieurs grands groupes industriels et de distribution ont signé l’accord, comme Carrefour, Auchan, Coca-Cola, Danone ou encore Nestlé. Le but : passer de 26 % d’emballages plastiques recyclés en 2018 (source : 60 millions de consommateurs) à 60 % en 2022. Là encore, la barre semble placée bien haut !

Plusieurs projets et seulement quelques mesures concrètes

Pour espérer se rapprocher de ses objectifs, l’État français envisage d’adopter d’autres mesures fortes, dont le calendrier reste toutefois à être précisé. L’été dernier, Brune Poirson annonçait le déploiement en 2019 d’un système de bonus-malus pouvant aller jusqu’à 10 % du prix des produits selon qu’ils comportent du plastique recyclé ou non. Plus tôt en 2018, le ministère de la Transition écologique et solidaire avait également évoqué la mise en place d’une consigne sur le plastique. En Norvège, ce système permet de recycler 97 % des bouteilles en plastique, contre seulement 60 % en France. Mais là aussi, la mesure est encore à l’état de projet. En revanche, la baisse de la TVA sur le recyclage et la hausse de la TGAP (Taxe générale sur les activités polluantes) sur l’enfouissement ont bien été adoptées fin 2018 dans la loi de finances 2019. Elles seront appliquées dès 2021, tout comme l’interdiction des pailles, cotons tiges et autre touillettes en plastique dans toute l’Union européenne. De quoi entrevoir une petite lueur d’espoir pour la planète…

À propos de l'auteur

Camille Vandendriessche est rédacteur en chef et directeur de publication sur L’Energie en Questions. Journaliste indépendant dans la presse sportive, il écrit également depuis plus de trois ans sur la thématique de l’énergie. Diplômé d’écoles de journalisme en France et aux États-Unis, il décrypte l’actualité à travers des articles d’analyse et des sujets aux angles originaux.

Commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer