Fin des tarifs réglementés du gaz : quels impacts ?

Fin des tarifs réglementés du gaz : quels impacts ?

En raison d’une position tarifaire d’Engie considérée comme anormale malgré l’ouverture à la concurrence du marché du gaz, le Conseil d’Etat a annoncé la suppression définitive des tarifs réglementés d’Engie, qui devrait survenir d’ici 2023. Pour mémoire, ils avaient déjà été arrêtés pour les gros professionnels en 2015.

Cette mesure aura des effets variables selon les pratiques tarifaires des fournisseurs de gaz

 

– Dans les faits, certains opérateurs qui se démarquent déjà en proposant des tarifs non calqués sur les tarifs réglementés ou libres ne seront pas perturbés par l’approche de cette échéance.
– Les autres pratiquant historiquement des tarifs indexés, directement liés aux tarifs réglementés, doivent progressivement revoir leur catalogue et leurs offres de prix. Cette corrélation tarifaire (souvent impopulaire !) est d’autant plus préjudiciable pour le budget des français que les tarifs réglementés du gaz ont connu une augmentation récente de 7,45% au 1er juillet 2018, ce qui est la plus forte hausse mensuelle du prix du gaz relevée depuis juillet 2012. Pour les ménages français, il s’agit de la 5ème hausse tarifaire appliquée depuis le début de l’année. Elle est censée absorber les coûts d’approvisionnement, d’infrastructures et frais commerciaux.

Du point de vue des clients finaux, la perspective de cet horizon est avant tout synonyme d’économies !

 

La conséquence directe de devoir subir les variations liées aux tarifs réglementés est qu’environ 60% des consommateurs ont déjà déserté ces offres. En effet, ils seraient 6,6 millions de consommateurs à avoir été séduits par d’autres offres, telles que les prix fixes ou les énergies renouvelables, voire même l’autoconsommation énergétique. Dans une période où la précarité touche 12 millions de personnes, le fait d’imposer de fortes hausses tarifaires successives ne paraît plus tenable à moyen ou long terme.

Le monopole des références du secteur énergétique semble bel et bien terminé. La fin des tarifs réglementés du gaz ne fera qu’accentuer cette tendance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.