Fact checking

Le Made In France est-il réellement bon pour la planète ?

L’appellation Made In France est-elle un alibi économique ou une réelle opportunité de consommer des produits non alimentaires fabriqués dans l’Hexagone, garantissant dans le même temps les emplois régionaux ? Qu’il s’agisse de vêtements, accessoires, jouets, articles de décoration ou de beauté, le label tricolore remporte un succès grandissant auprès des consommateurs. Pour autant, sur le plan écologique, peut-on céder à ses charmes en s’assurant des modes de production et distribution ?

Les 4 labels officiels

– Indication géographique : elle certifie que le produit dispose de qualités propres à son origine régionale.
– Entreprise patrimoine vivant (EPV) : il s’agit d’une preuve de reconnaissance de l’État qui souligne l’excellence de l’industrie.
– Origine France Garantie : il garantit aux consommateurs qu’au moins 50 % du prix de revient unitaire du produit provient de France. À la fin de l’année 2017, près de 600 entreprises l’ont obtenu.
– France Terre Textile : ce label assure qu’au minimum 75 % des phases de production ont eu lieu en France.

Made In France : vers une empreinte environnementale maîtrisée

Les produits estampillés Made in France sont théoriquement fabriqués plus près du consommateur, avec des matériaux ou procédés locaux. Ainsi, cette qualité artisanale ou industrielle offre la garantie d’un savoir-faire français. Sur le plan énergétique, les transports sont censés être limités. Mais cette marque liée à l’origine s’applique aussi aux produits destinés aux exportations pour valoriser ces produits à l’étranger. Sur le plan énergétique, l’impact de l’appellation n’est donc pas neutre au-delà des frontières.

Made In France : totalement ou partiellement patriotique ?

Qu’en est-il des sociétés qui mettent en avant le Made in France, alors que seuls leurs services de design ou de marketing sont basés en France ? Il ne suffit heureusement pas d’une étiquette pour prétendre respecter les standards de l’expertise française. En effet, le produit prend l’origine du pays où il a subi la dernière transformation substantielle. Pour ce faire, les douanes contrôlent le respect de cette réglementation. Enfin, pour savoir si le Made in France se caractérise par une performance écologique, il convient de raisonner en impact global (eau, pollution, CO2, biodiversité…) et ce, par produit.

Sur le marché intérieur, le Label Made In France respecte davantage l’environnement (circuit court). De plus, la traçabilité des produits, offerte pas les labels, ouvre la voie vers une mesure progressive de l’éco-responsabilité.

À propos de l'auteur

Ségolène est rédactrice web sur L’Energie en Questions. Avec une expérience de plus de quinze ans dans le secteur informatique, Ségolène a occupé successivement les postes de chargée de suivi commercial, contrôleur de gestion, contrôleur interne et enfin business analyst au sein du département Marketing. Des métiers qui lui m’ont permis d’être à l’aise avec les chiffres, de faire preuve d’esprit de synthèse et de pédagogie. L’écriture a toujours été présente en fil rouge dans ses missions quotidiennes, pour vulgariser les concepts et transmettre les messages aux bonnes personnes, au bon moment.

Commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer