Au fait, vous parlez énergie ?

energie-jpg

On entend souvent beaucoup de termes liés à l’énergie dans les médias. Petit lexique pratique…

Biomasse : énergie découlant de la chaleur dégagée par la combustion de matières naturelles (végétaux, copeaux de bois, déchets agricoles, ordures domestiques biodégradables) ou du biogaz issu de la fermentation de ces mêmes éléments, dans des centrales dédiées.

 

Cogénération : technique de production d’éléctricité qui génère simultanément de la chaleur récupérée soit pour produire de la vapeur, soit pour alimenter en eau chaude les réseaux de chaleur ou desservir des bâtiments.

 

Décarbonisation : procédé ou démarche consistant à abandonner progressivement les sources d’énergie génératrices de gaz carbonique.

 

Hydroélectricité : énergie électrique produite à partir de l’énergie hydraulique issue de cours d’eau, rivières, barrages, mers… Des turbines sont tout d’abord activées mécaniquement, entraînant ensuite des générateurs d’électricité.

 

Méthanisation : technique basée sur la dégradation de la matière organique en l’absence d’oxygène. Il en découle deux matières valorisables : le digestat dont l’état permet un retour au stade végétal proche du compost et le biogaz, mélange gazeux utilisable pour la production de chaleur, d’électricité ou de carburant.

Mobilité verte : ensemble des moyens de transports dépourvus d’émissions de CO2, généralement propres au pétrole. Les ressources énergétiques alternatives sont à ce jour : le GNL (Gaz Naturel Liquéfié), le GNV (Gaz Naturel pour Véhicules) et l’électricité.

 

Osmotique : se dit de l’énergie bleue produite par la rencontre entre deux courants d’eau qui créent une énergie naturellement puissante et inépuisable.

 

Photovoltaïque : électricité générée par le phénomène de captation des rayons de la lumière. Quant aux panneaux solaires, ils utilisent la chaleur de la lumière pour créer de l’eau chaude sanitaire et de chauffage.

 

Power to Gas : technologies permettant de transformer en hydrogène ou en méthane de synthèse le surplus d’électricité issu de l’éolien ou du photovoltaïque. Le gaz ainsi généré est renouvelable et trouve de multiples applications dans les secteurs de l’industrie et du transport.

 

Smart grids : ensemble de capteurs intelligents et communicants, reliés entre eux pour échanger de la donnée énergétique, utile à la connaissance des besoins et à la mutualisation des ressources.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.