Le luxe peut-il être énergétiquement raisonnable ?

luxe-jpg

Longtemps dans les esprits, le luxe a rimé avec opulence et démesure. Mais, dans un contexte de modération énergétique, peut-il encore évoluer de manière ostentatoire sans prendre en compte les nouvelles réglementations, synonymes de contrôles et de limitations ?

– L’immobilier, par le biais de certains nouveaux projets dans l’hôtellerie de luxe, permet de nuancer les préjugés qui pèsent sur le secteur en matière de gestion énergétique. En effet, il devient tendance d’offrir à sa clientèle exigeante un standing de confort intact, tout en recourant aux ressources énergétiques renouvelables ou locales.

En 2019, un hôtel haut de gamme, doté d’un dispositif énergétique exemplaire et ultramoderne, verra le jour en Normandie.

Il fonctionnera de la manière suivante :

> Un chauffage bois à base de biomasse issu de matériau régional

> Un éclairage et un chauffage naturels optimisés grâce à de larges baies et verrières

> Des panneaux solaires installés sur toutes les toitures

De manière générale, certains hôtels de renom ont déjà amorcé la démarche sans revoir à la baisse le niveau de qualité offert : détecteurs de présence dans les couloirs, climatisation stoppée en cas de fenêtre ouverte, serviettes utilisées à déposer sur le sol, récupération des eaux de pluie pour le jardin…

Les clients apprécieront l’engagement de l’établissement en faveur de la planète et seront toujours prêts à régler une prestation à un prix supérieur.

– Dans le secteur automobile, l’entreprise néerlandaise Lightyear a décidé de combiner énergies électrique et solaire à travers un véhicule de luxe, resté jusqu’alors au stade de concept expérimental.

Avec ses 800 kms d’autonomie, la voiture pourra se dispenser d’un rechargement régulier, à condition de rouler dans des régions ensoleillées. Au début assez onéreuse, elle ouvrira la voix à d’autres marques qui préparent leur entrée sur ce marché juteux.

Le vrai luxe de demain ne sera t-il pas de proposer de continuer à vivre comme avant, sans une remise en question radicale des habitudes, grâce à des procédés technologiques toujours plus innovants et performants ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *