Où trouver une trottinette électrique en libre-service ?

Où trouver une trottinette électrique en libre-service ?

Une trottinette abandonnée sur un trottoir, cela vous dit quelque chose ? Si vous habitez une grande ville (Paris), c’est fort probable car la tendance à la location d’engins mobiles non polluants est forte. Ses nouveaux arrivants dans le paysage urbain s’appellent des« Engins de Déplacement Personnel  (EDP) ». Ils attirent de nouveaux acteurs qui mettent à disposition des citadins pressés ou des touristes une trottinette électrique qu’ils peuvent utiliser moyennant une cotisation de 15 centimes la minute (+ 1 euro de forfait fixe par course) et reposer ensuite à l’extérieur, à l’endroit de leur choix.

Le nombre de trottinettes est encore limité du fait de l’effet nouveauté

 

Le concept des trottinettes en libre-service a commencé avec la version mécanique lancée dans le cadre d’une expérimentation à Châtillon, à Montrouge et à Saint-Denis.
On estime à 220 engins la flotte de trottinettes électriques en « free floating » (sans station ni borne d’attache) dont est dotée actuellement la ville de Paris. Elles sont à ce jour plus présentes au cœur de la capitale (1er, 3ème et 6ème arrondissement) qu’en périphérie. Depuis cet été, une start up de trottinettes en libre-service a aussi débarqué à Colmar (16 unités) et à Strasbourg (40 unités). Le fonctionnement de la borne assuré par des panneaux solaires ne nécessite aucun raccordement au réseau. Dans le sud, la ville de Bordeaux bénéficie aussi de ces installations.

 

La principale difficulté est de retrouver physiquement la trottinette malgré un système fiable de géolocalisation

 

Il s’avère que le processus est parfois détourné par des usagers qui s’accaparent l’engin en le gardant chez eux (appartement, palier, cour), pour mieux le retrouver le lendemain matin. Le repérage de la trottinette par un nouveau client potentiel s’arrête donc au porche de l’immeuble ou derrière un portail inaccessible.

Une part de civisme est donc attendue pour que ces engins, participant au désengorgement des centres villes et à la diminution de la pollution, puissent être véritablement mutualisés, comme cela était prévu dans le business plan et la politique RSE de ces nouvelles sociétés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.