Quelles sont les régions françaises les plus prometteuses en énergie solaire ?

Quelles sont les régions françaises les plus prometteuses en énergie solaire ?

Dans le cadre de la 4ème période de l’appel d’offres national lancé pour le développement de centrales photovoltaïques au sol et de grande puissance, Nicolas Hulot a dévoilé les 103 dossiers permettant de couvrir grâce à des projets solaires une capacité de production de 720 MW dans l’Hexagone. Toutes les régions partent-elles avec les mêmes chances du fait d’un ensoleillement et d’une politique énergétique solaire variables ?

Quels sont les lauréats de cet appel d’offres national sur le solaire ?

 

Les régions situées au nord de la France représentent 35% des dossiers remis au ministère de la Transition écologique et solidaire. La moindre durée d’ensoleillement (en nombre d’heures par an) de certaines régions de cette zone moins favorisée n’impacte pas forcément le nombre et la performance des projets présentés.
La globalité des 103 projets des répondants permettra de satisfaire théoriquement la consommation d’environ 100 000 foyers par an.

Sans surprise, les régions du sud ont un temps d’avance sur le solaire et affichent leur motivation

 

La nouvelle Aquitaine s’offre la première place avec 23 projets équivalant à un total de 168,6 MW. L’Occitanie, en deuxième position, se détache des autres compétiteurs avec 25 projets correspondant à un total de 157,3 MW. La région Centre-Val de Loire tire son épingle du jeu avec un volume attendu de 84,8 MW.

Les deux prochaines tranches des appels d’offres, démarrés en 2016 pour des projets solaires au sol, porteront sur une capacité de 850 MW chacune, conformément à l’engagement pris lors du « One Planet Summit » d’accroître la part des ENR dans le mix énergétique. Les autres régions, éligibles sur le plan des innovations et du climat, peuvent donc revenir dans la course. Pour ce faire, elles devront parvenir avec leurs nouvelles installations à maintenir, voire à baisser le tarif compétitif déjà atteint de 58,2 euros / MWH par les lauréats de la tranche actuelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.