Qu’implique la démarche RSE en matière d’énergie ?

Qu'implique la démarche RSE en matière d'énergie ?

La RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises) est la mise en application du Développement Durable, cause défendue par un nombre grandissant d’acteurs économiques engagés en faveur d’un équilibre planétaire. Elle revêt en effet plusieurs volets : social, diversité, pérennité, propreté, ouverture, éthique et environnement.

 

Pour l’environnement, la RSE repose sur la mesure de l’impact et la recherche d’énergies propres

 

Pour produire leurs biens et services, les entreprises peuvent avoir des impacts négatifs sur la planète. Elles peuvent par exemple participer à la perturbation de la biodiversité en place (via la pollution des nappes phréatiques ou une urbanisation à outrance) ou contribuer au réchauffement climatique (via l’émission de gaz à effet de serre néfastes).

A contrario, pour diminuer significativement leurs impacts, les acteurs peuvent utiliser des technologies propres (ex: éoliennes, solaire), pratiquer le recyclage et travailler en circuit court pour leurs approvisionnements ou la recherche de nouveaux marchés. Elles peuvent aussi proposer des produits ou services qui vont permettre à d’autres entreprises ou aux particuliers de réduire leur consommation d’énergie. Dans ce cas précis, leur rôle est indirect mais bien réel car il consiste à apporter des solutions qui multiplieront les économies d’énergie auprès de leurs clients et usagers.

Que risque une société sans politique de RSE définie ?

 

A terme, si les entreprises n’intègrent pas les critères impacts environnementaux et sociétaux dans leurs stratégies, c’est leur devenir qui est mis en péril. Par exemple, l’approvisionnement en matières premières peut s’avérer critique si les ressources s’amenuisent ou flambent au niveau tarifaire (minerais, plantes, pétrole…). Des incidents, consécutifs à une négligence environnementale globale, pourraient finir par les toucher (ex : mauvaises récoltes suite à une période de sécheresse, appareil productif endommagé du fait de crues).

Au delà des turbulences financières ou climatiques qui pourraient l’affecter, une société qui s’affranchirait volontairement et durablement de la démarche RSE, s’exposerait à une perte de confiance de son écosystème.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.