Combien ça coûte ?

economie-energie-jpg

Une économie, quelle que soit la ressource (financière, naturelle ou énergétique), se définit par une absence de consommation ou une consommation réduite. Elle est donc difficilement palpable, estimable ou visible par des moyens scientifiques. D’un côté, on approche de la notion d’économie réalisée en évaluant les écarts constatés entre deux périodes, deux pratiques ou deux utilisateurs. De l’autre, l’économie potentielle se calcule a priori en fonction de métriques standardisées. Les

energie-jpg

Depuis fin 2015, des alliances de consommateurs se sont créées pour négocier des prix plus bas que si des particuliers souscrivaient seuls les mêmes abonnements. Ces achats groupés d’énergie promettent une réduction de 10 à 15%. Mais qu’en est-il véritablement de ce soi-disant bon plan qui devrait séduire un nombre croissant d’utilisateurs de l’énergie ? Quel est le mécanisme théorique des achats groupés d’énergie ? Ils trouvent leur origine dans la

carburant-jpg

Si vous projetez un prochain voyage ou des vacances dans un pays européen, il est conseillé de programmer à l’avance les arrêts sur votre parcours pour le réapprovisionnement en carburant afin de ne pas subir une hausse indésirable de votre facture ! Actuellement, le prix moyen du litre de diesel affiché en France à 1,2 euro se décompose comme suit : TVA (sur le produit) : 0,0968 euro TICPE :

eclairage-ville-jpg

La raison première de l’extinction lumineuse nocturne est avant tout économique car les dépenses d’éclairage impactent grandement le budget de fonctionnement des communes. En effet, selon l’ADEME, l’éclairage public représente 37% de la facture d’électricité des collectivités territoriales (ou 41 % de leurs consommations d’électricité). Ce coût revient à 9 € par an et par habitant. Du point de vue écologique, il a également été prouvé scientifiquement que se réapproprier

eclairage-jpg

Depuis le 1er juillet 2013, les enseignes lumineuses et les éclairages des magasins sont censés se faire plus discrets entre 1 heure et 6 ou 7 heures du matin en s’éteignant complètement, dans un souci d’économies d’énergie et de réduction des nuisances visuelles extérieures. Cela concerne les publicités, préenseignes et enseignes lumineuses, éclairages des bâtiments non résidentiels (bureaux, commerces, façades et vitrines…). De la même manière, les enseignes clignotantes sont

transports-commun-jpg

La généralisation du ticket gratuit dans tous les transports en commun (comme c’est déjà le cas dans 25 villes françaises) est une idée a priori plutôt séduisante pour désencombrer les centres-villes et lutter contre la pollution grâce à la réduction du nombre de voitures individuelles en circulation. Toutefois, quand on sait que le prix de trajet facturé à l’usager représente 20 à 30% du coût réel du voyage, on peut