Smart building : réalité virtuelle ou concept bien réel ?

smart-building-jpg

Le « Smart Building » ou « construction intelligente » est une appellation dédiée à un bâtiment qui regroupe plusieurs caractéristiques techniques et environnementales.

Le Smart Building est particulièrement efficient en termes de consommation énergétique, performant sur le plan du confort et solidaire en s’inscrivant dans une démarche où l’offre et la demande locales d’énergies communiquent entre elles.

Quels sont les fondements du Smart building ?

Le Smart building doit avoir fait l’objet d’une éco-conception grâce à l’utilisation de matériaux respectueux de l’environnement, permettant également une reconversion en cas de changement de destination au bout d’une décennie par exemple.

Grâce à ses multiples capteurs connectés entre eux, il révèle des informations sur les besoins et le potentiel énergétique du bâtiment. Enfin, il fait partie de l’économie circulaire en interagissant sur la réduction des déchets rejetés, un recours prioritaire aux énergies renouvelables et l’apparition de nouveaux comportements et usages.

Les avantages attendus du Smart building sont la réalisation d’économies (44%), la satisfaction des occupants (22%) et l’amélioration des outils techniques (19%).

Et concrètement, vivre ou travailler dans un Smart building, ça change quoi ?

> Le Smart building atteint théoriquement une certaine autonomie énergétique voire génère même un solde d’énergie positif lui permettant de mettre à disposition des bâtiments voisins d’un même ensemble le surplus non utilisé. La facture énergétique s’en trouve mécaniquement allégée,

> La transparence est garantie grâce à un affichage en temps réel des niveaux de consommation,

> Une connaissance parfaite des équipements en place permet de visualiser leur état de fonctionnement, leur degré d’utilisation, le nombre d’incidents…,

> Grâce au digital, les premiers bénéficiaires sont les occupants car la praticité et le gain de confort sont décuplés (ex : accessoires domotiques pour commander à distance l’activation du chauffage).

Le Smart Building de demain sera idéalement doté des atouts suivants :

> Comparaison des consommations énergétiques par rapport à un historique enregistré (pour détecter éventuellement les dysfonctionnements d’appareils ou les dérives de comportements),

> Stockage des énergies à des fins de mutualisation et de partage (pour éviter les déperditions d’énergie et favoriser les échanges au sein de réseaux intelligents),

> Préservation des données individuelles collectées (anonymat).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.