Combien ça coûte ?Gaz

Tarifs réglementés du gaz : pourquoi montent-ils encore ?

Les clients d’Engie vont apparemment déchanter au 1er octobre prochain : les tarifs réglementés du gaz vont encore subir une hausse moyenne de 3,25%. La décision a été rendue le 25 septembre par la Commission de Régulation de l’Energie (CRE). Après plusieurs flambées successives (dont la dernière mémorable en juillet dernier), cette augmentation, qui survient juste après la rentrée, sera sans doute considérée par les ménages comme assez malvenue. En cause : des coûts d’approvisionnement plus élevés à couvrir en les répartissant sur les clients existants (particuliers seulement).

Coûts d’approvisionnement du gaz : quelle réalité ?

Il s’agit des frais liés aux contrats sur 20 ans passés avec des producteurs de gaz, dont les opérations d’extraction des gisements et de transport jusqu’aux frontières françaises font partie intégrante du prix final. Les fournisseurs étrangers sont notamment : le Russe Gazprom, le Norvégien Statoil ou l’Algérien Sonatrach. De ce fait, les prix sont fluctuants d’un mois sur l’autre.

Les hausses tarifaires du gaz seront variables

L’impact tarifaire sur le gaz sera limité à 1% pour les utilisateurs exclusifs de cette énergie pour la cuisine. Pour ceux qui s’en servent de chauffage seulement, le taux s’élèvera à 3,3%. Quant à ceux qui en font un usage mixte (culinaire/thermique), il ne se situera autour de 2%.

Vers la fin des tarifs réglementés du gaz

D’ici 2023 les tarifs réglementés du gaz, qui concernent encore actuellement 4,5 millions de foyers, seront définitivement terminés. L’évolution du prix du gaz se conformera ensuite strictement au droit européen. Rappelons que depuis 2007 le marché du gaz est ouvert à la concurrence donc les clients sont libres d’étudier d’autres offres commerciales.

Les conclusions de la CRE se plaçant uniquement comme des recommandations, il faudra attendre le caractère officiel d’un arrêté ministériel pour que les tarifs publics du gaz soient effectivement relevés dans les proportions annoncées.

À propos de l'auteur

Ségolène est rédactrice web sur L’Energie en Questions. Avec une expérience de plus de quinze ans dans le secteur informatique, Ségolène a occupé successivement les postes de chargée de suivi commercial, contrôleur de gestion, contrôleur interne et enfin business analyst au sein du département Marketing. Des métiers qui lui m’ont permis d’être à l’aise avec les chiffres, de faire preuve d’esprit de synthèse et de pédagogie. L’écriture a toujours été présente en fil rouge dans ses missions quotidiennes, pour vulgariser les concepts et transmettre les messages aux bonnes personnes, au bon moment.

Commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer