ActualitésFact checking

Véhicules électriques : vont-ils accroître la consommation d’électricité ?

La croissance numérique du nombre de véhicules électriques va-t-elle occasionner une hausse générale de la consommation d’électricité ? En effet, ils devraient progressivement remplacer les voitures fonctionnant à l’essence et au diesel, plus commercialisés à cette date. Si oui, va-t-on devoir encadrer leur montée en puissance pour limiter les besoins en électricité ? Pour savoir si l’essor des véhicules propres serait in fine contraire à une maîtrise de notre niveau de consommation énergétique, faisons le point sur les effets de cette tendance de fond.

Le parc des véhicules électriques augmente significativement

A l’horizon 2040, les véhicules électriques en circulation seront environ 15 millions. La consommation électrique supplémentaire correspondante devrait avoisiner les 40 térawattheures. Effectivement, la demande en électricité semble s’accélérer et ce, malgré cette phase de transition énergétique.

Véhicules électriques : des besoins de ravitaillement ciblés et localisés

Les besoins en charge des véhicules électriques se concentrent plutôt en milieu urbain et en soirée. Ainsi, ce pic de consommation prévisible devra s’anticiper par des mesures prises par les opérateurs d’énergie (ex : fluctuation des tarifs, multiplication des points de recharge). Il ne serait donc a priori ni continu, ni généralisé. L’argument selon lequel la voiture électrique pèserait massivement sur nos besoins énergétiques serait donc plutôt une idée reçue.

Une efficience énergétique attendue dans le temps

Avec les actions visant à atteindre une sobriété énergétique (baisse estimée par RTE à – 0,5 % par an) et une meilleure performance des batteries, les besoins additionnels en électricité sont censés décroître au moins en France.

Néanmoins, il est plus juste de considérer le sujet à l’échelle mondiale car la tendance reste encore à la hausse. En effet, la part de l’électricité actuellement de 19 % de la demande totale d’énergie pourrait tendre vers 30 % en 2040), du fait de la part croissance des pays en développement.

About Author

Ségolène est rédactrice web sur L’Energie en Questions. Avec une expérience de plus de quinze ans dans le secteur informatique, Ségolène a occupé successivement les postes de chargée de suivi commercial, contrôleur de gestion, contrôleur interne et enfin business analyst au sein du département Marketing. Des métiers qui lui m’ont permis d’être à l’aise avec les chiffres, de faire preuve d’esprit de synthèse et de pédagogie. L’écriture a toujours été présente en fil rouge dans ses missions quotidiennes, pour vulgariser les concepts et transmettre les messages aux bonnes personnes, au bon moment.

Commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer